Voyages MUNs

A MunDERFUL TRIP

« Incroyable », « Inoubliable », « Magique », « Unique », « Extraordinaire », tels sont les adjectifs choisis par les délégués d’AixONU pour retranscrire ce qu’ils ont vécu ! De fait, entre joies, soirées, rires, diplomatie, échange avec l’ambassade de France à Madrid, multiculturalisme et rencontre avec le roi d’Espagne… La délégation AixONU 2018-2019 va vous faire vivre le Harvard WorldMUN !

Tout commence un Jeudi 14 Mars 2019, à l’aéroport de Marignane. 11H50. 21 sciencepistes trépignent d’impatience. Le jour tant attendu est enfin là, l’expédition commence. Le séjour se divise en deux parties : 4 jours « tourisme » puis le WorldMUN.

Arrivés à 13h30 à l’« Aeropuerto de Madrid-Barajas », nos sciencespites – devenus Anges de la Téléréalité – se heurtent aux joies du métro madrilain avec des valises de 20kg. Après cette première épreuve, la délégation découvre les appartements qui vont devenir leur QG pendant 10 jours. Le temps de faire les courses pour la semaine et voilà que déjà le bureau convit ses protégés au Lola 09 pour célébrer comme il se doit le début du voyage !

Le lendemain matin, rendez-vous à l’Ambassade de France ! Pendant près de 3 heures, nos diplomates en herbe en apprennent plus sur la diversité des métiers dans la diplomatie et échangent avec les intervenants : voyages et difficulté d’avoir une vie familiale stable, moyen d’accès aux carrières diplomatiques, concours, opportunités, stages…

La délégation aixoise au Consulat/Institut français de Madrid

Après un échange palpitant – qui a néanmoins eu aussi l’effet d’assoupir certains de nos delegates – l’heure est venue de manger. Tandis que certains profitent de l’Espagne et de ses mythiques paellas, d’autres préfèrent faire une escale au fameux Parc du Retiro pour pique-niquer.

S’ensuit de longues journées de tourisme à un rythme effréné ! Entre visites culturelles au Musée du Prado (Les Ménines, Saturne dévorant son fils, Le Jardin des délices, Tres de Mayo), à Reina Sofia (Guernica), aux arènes de Las Ventas, à l’historique Plaza Mayor et les après-midi shopping sur l’immense avenue Gran Via – sans oublier les incontournables Churros con chocolate de la chocolaterie San Ginés – il y en a pour tous les goûts ! Certains s’imprègnent même de l’ambiance espagnole en allant voir un match du Real Madrid contre les Celta Vigo le 16 mars – date du retour de Zidane – ou encore, en allant voir un spectacle de Flamenco.

Le Palais Royal de Madrid
La statue du roi Felipe III sur la Plaza Mayor

Puis, t-shirt, short et jupes sont rangés au placard pour laisser place aux costumes et tailleurs : l’atmosphère du Harvard WorldMUN plane. Si les attentes de nos IEPiens sont élevées, ils sont quand même stupéfaits dès leur entrée dans le Palais des Congrès : démesure, élégance, rencontre, échange. On compte 113 pays participants pour quelques 1800 délégués.

La cérémonie d’ouverture n’a de cesse d’émerveiller les participants. Orchestre philarmonique et danse contemporaine raisonnent dans le cœur des IEPiens qui prennent au fur et à mesure conscience de la chance qu’ils ont d’être là. Également, se succèdent de nombreux discours de personnalités politiques diverses comme, entre autres, Manuela Carmena, Maire de Madrid ; Ángel Garrido, Président de la Communauté de Madrid ; Pedro Duque, Ministre espagnol de la Science, de l’Innovation et de l’Enseignement supérieur.

Progressivement, un changement d’ambiance s’effectue. Une horde de journaliste entre : le Roi d’Espagne fait son apparition. Dernier discours de la cérémonie d’ouverture, le roi Philippe VI exhorte les étudiants à s’impliquer dans la vie politique pour « changer et améliorer le monde ». Sur ces quelques mots, la cérémonie s’achève. Nos delegates sont abasourdis : si le WorldMUN est à la hauteur de ce à quoi ils viennent d’assister, la semaine promet d’être riche en émotions. Les soirées, prévues par Harvard dans les plus grandes boîtes de nuit d’Espagne, sont, elles aussi, prometteuses.

Les futures membres du bureau posant devant le Palais Royal de Madrid

Le lendemain matin, à 9H30, les Aixois prennent place dans leurs comités respectifs et découvrent leurs collègues. Les « Opening Speech » s’enchaînent puis laissent place aux débats. Force est de constater que les « petits » 1A et même les 2A sont impressionnés : le niveau est très élevé, la délégation AixONU côtoie des étudiants en Master venant des meilleurs universités du monde (Oxford, West Point, Yale, etc.). Un peu décontenancée au départ, la délégation se prend au jeu et apprend, durant ces quelques jours, comment se passe réellement une simulation aux Nations Unis. Les débats progressent rapidement pour prendre la forme de « Draft Paper » et, en dernier lieu, de « Resolution Paper ». En effet, chaque jour est constitué, en moyenne, de 6 heures de session.

Après de longs échanges durant la journée, les delegates se détendent et se rencontrent autour des six soirées (aka « social events ») organisées par Harvard. Parmi les plus marquantes, comment ne pas mentionner le Global Village ou encore le Teatro Kapital.

Ainsi, le ludi soir, au Palais de Cybèle, les délégués – invités à s’habiller au couleur de leur pays – passent de stand en stand pour découvrir les mets et boissons typiques de chaque pays. Le Mercredi soir, le ton est tout autre : ambiance Cabaret dans l’une des plus grandes boîtes d’Europe. Les délégations qui le souhaitaient passent sur scène pour proposer une « chorégraphie », incluant même la « Harvard Team ». En outre, c’est l’occasion de rencontrer les autres délégations dans une ambiance décontractée et festive !

La soirée METROMUN

A l’issue d’une semaine ponctuée de rencontres, de sessions et de soirées, le 28ème Harvard WorldMUN s’achève par une cérémonie de clôture. L’atmosphère est relativement joyeuse, déjà peut-on sentir un brin de nostalgie. Avant le début de la cérémonie, les organisateurs font patienter les délégations en passant certaines chansons du mythique album de Queen, Bohemian Raphsody: les gens se lèvent, dansent, chantent, profitent encore un peu de cette ambiance unique du WorldMUN.

La cérémonie se termine sur une vidéo « highlights » de la semaine. Le message est beau: “The world needs dreamers who do” et, le temps d’une semaine, l’association AixONU était de ces rêveurs.

par Mathieu Favier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *